Les objets connectés : présents en 2014, indispensables en 2015 ?

720 0
All-connected-in-2015-Connect4

L’année 2014 a commencé sur les chapeaux de roues pour le monde des objets connectés. C’est en Janvier 2014 que Google annonce le rachat de la société Nest Labs, une prometteuse start-up ayant créée un thermostat connecté. Ce rachat est un des faits les plus marquant de l’année, car il s’agit d’un géant de la recherche sur internet, mais on compte de nombreuses acquisitions de ce type sur l’année 2014.

Si on fait un bilan à la fin de cette année 2014, sur l’évolution de l’internet des objets, on constate que la France a parfaitement adopté ces bijoux de technologie. On prédit même qu’en 2015, en Europe, on possédera tous dans chaque foyer entre 5 et 7 objets connectés.

Pour le moment, le coût des objets connectés reste le principal frein à l’achat. La domotique et les objets connectés sont apparus dans notre environnement numérique il y a quelques années, mais ce n’est que depuis un an environ qu’ils commencent à se vulgariser et à rentrer dans les habitudes quotidiennes.

Les dernières avancées technologiques ainsi que l’arrivée de nouveaux procédés de fabrication devraient permettre de baisser les coûts de fabrication. Cette baisse influencera certainement le prix de vente des prochains objets connectés. Les analystes français, parlent même d’ une croissance importante qui pourrait peser plus d’un milliard d’euros en 2015.

Les objets connectés pour les consommateurs

smartphone-Connect4Au premier décembre 2015, seulement 49% des français trouvent  les objets connectés intéressants mais encore trop chers pour rentrer dans la catégorie des objets du quotidien.

Cette situation ne s’est-elle pas déjà produite? Si nous revenons une vingtaine d’années en arrière, lors de l’apparition des premiers téléphones portables, la réflexion était la même..

Pour quoi faire? En avons-nous vraiment besoin? Le service rendu justifie t-il ce prix si élevé ? Et malgré ces interrogations, aujourd’hui la France compte prés de 59 840 000 téléphones portables, pour une population de 66,03 millions  soit presque un téléphone portable par habitants (0,91).

Les objets connectés vont non seulement faciliter la vie, mais ils vont nous permettre de suivre nos habitudes, les analyser et les améliorer.

Ils permettront tout d’abord de gagner du temps en pilotant à distance nos appareils ménagers, d’analyser nos consommations et de les optimiser. Réguler les chauffages ou éteindre une ampoule sera maintenant possible à distance, ce qui est bien utile si on a oublié de le faire avant de sortir de son domicile.

Il sera également possible d’analyser nos consommations avec les frigos intelligents qui vérifient tout seul les dates de péremptions des aliments ou de surveiller notre état de santé, contrôler notre utilisation des objets quotidiens ou notre activité physique avec le  FitBit.

 

Les objets connectés pour les entreprises

ObjetsCo-Entreprise-Connect4Du point de vue des entreprises, cette baisse de prix nécessaire pourra être compensée, pour cela elles trouveront certainement des idées. Le principal bénéfice pour les entreprises est la collecte de données. Grâce à celles-ci, les entreprises vont pouvoir adapter leurs stratégies habituelles en proposant des services complémentaires.

Dans un premiers temps, la récolte de données permettra souvent de déterminer les besoins latents et ceux qui nous sembleront « primordiaux » demain.

Aujourd’hui, grâce aux objets connectés, Oral B pourra se différencier de ses concurrents en proposant un modèle similaire à celui de Kolibree : une brosse à dent qui analyse votre brossage et vous permet de l’améliorer (et donc d’améliorer votre hygiène dentaire).

L’analyse du comportement des consommateurs est plus facile on-line, via un tracking lors des visites des internautes. Les marques commencent à analyser les comportements d’achat, sélectionner les articles phares de leurs marques et les habitudes de leurs internautes. Cette démarche leur permet de mettre en place dans leurs magasins physiques un merchandising plus performant.

Bientôt avec les objets connectés,  les marques pourront tracer directement les comportements dans les magasins. Pour ces mêmes raisons, et parce que les grandes marques ont déjà compris l’importance de ce marché,  bon nombre d’entre elles se sont déjà ouvert au monde du connecté :

bracelet-nivea-Connect4Nivea :

Comme on le voit sur la photo ci-contre,  ils ont créé des montres solaires connectées qu’ils ont ajouté en échantillons détachables sur une publicité de magazine, principalement distribué  sur les plages du Brésil. Une fois associée à votre smartphone, la montre vous indique quand votre enfant doit remettre de la crème ou quand celui-ci est trop exposé au soleil.

 

Huggies - Couche connectée

Ou même Huggies :

Ils ont créé un boîtier,  ressemblant étrangement au célèbre oiseau bleu, que l’on fixe sur la couche du bébé. Ce petit boîtier, une fois connecté via Bluetooth à votre Smartphone, vous informe lorsque vous devez changer la couche de votre enfant.

 

Les marques ont bien compris l’intérêt de se positionner sur ce marché et vont continuer à nous proposer des solutions toujours plus innovantes et connectées. Du coté consommateurs, aurons-nous peur de ces avancées? Ou nous laisserons-nous emporter par cet élan numérique?

La question aujourd’hui de beaucoup de personnes reste là même : Serons-nous prêts à toutes les accepter? Nous aborderons certainement cette question dans d’autres articles.

Sources principales : https://www.apce.com , http://www.actualitix.com, http://www.insee.fr,


A propos de l'auteur

Passionnée par les objets connectés, le web et les nouvelles technologies et suis avant tout une aventurière créative qui aime découvrir les nouveautés qui feront demain parti intégrante de notre quotidien. Blogueuse, j’aime pouvoir partager avec vous via Connect4, les actus et infos croustillantes du monde connecté.

Pas de commentaire pour "Les objets connectés : présents en 2014, indispensables en 2015 ?"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *